Le fil des diffuseurs

Le fil des diffuseurs regroupe les organismes du Québec qui distribuent du cinéma d’auteur et les lieux de diffusion dans la région de Montréal.


Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

9 heures

Cinéma Moderne

Close up est un véritable Ovni, la matrice d’un cinéma à venir, un film insaisissable qui brûle toutes les frontières entre la réalité et les chimères, la vérité et le mensonge, le documentaire et la fiction. C’est aussi un film poignant sur le désarroi des déshérités dans un pays en souffrance.
– Télérama

Pour plus d'infos : Close-up d'Abbas Kiarostami | Cinéma Moderne
... Voir plusVoir moins

Close up est un véritable Ovni, la matrice d’un cinéma à venir, un film insaisissable qui brûle toutes les frontières entre la réalité et les chimères, la vérité et le mensonge, le documentaire et la fiction. C’est aussi un film poignant sur le désarroi des déshérités dans un pays en souffrance. – Télérama Pour plus dinfos : Close-up dAbbas Kiarostami | Cinéma Moderne

Le 4 mars, nous vous invitons à découvrir le magnifique film Rustic Oracle de Sonia Bonspille Boileau. Dans cette fiction se déroulant à Kanesatake dans les années 1990, on suit Ivy, une fillette de 8 ans qui essaie de comprendre ce qui est arrivé à sa grande sœur.

Un film sur l'espoir, la solidarité, et le courage d'une mère et sa fille. 💜

Soirée d'ouverture | Disparition des filles autochtones
*Présenté avec sous-titres français
Pour les billets (au tarif prévente jusqu'au 27 février) : ausgangplaza.electrostub.com/event.cfm?cart&showTimingID=217313

#FF2020
... Voir plusVoir moins

Video image

Comment on Facebook

12 heures

Festival Regard

🔊ALERTE🔊

On cherche encore quelques PRODUCTRICES et PRODUCTEURS ainsi que des SCÉNARISTES pour l'activité de maillage organisée en collaboration avec la SODEC.

Faites vite, il ne reste que 3 JOURS à l'appel de candidatures !📣 APPEL DE CANDIDATURES 📣

REGARD, en collaboration avec la SODEC, organise une activité de maillage le samedi 14 mars prochain dans le cadre du Marché du Court💚

En formule speed-dating de type «bingo», l'activité permettra à des scénaristes, productrices et producteurs admissibles au programme d'aide à la création émergente d'échanger sur leurs futurs projets.

Les personnes sélectionnées auront droit à une accréditation professionnelle gratuite pour toute la durée du Festival !

Inscriptions jusqu'au 23 février !
Productrices et producteurs → bit.ly/2UgUgps
Scénaristes → bit.ly/391uidE

📸 Marie-Hélène Viens et Philippe Lupien «3
... Voir plusVoir moins

🔊ALERTE🔊 On cherche encore quelques PRODUCTRICES et PRODUCTEURS ainsi que des SCÉNARISTES pour lactivité de maillage organisée en collaboration avec la SODEC. Faites vite, il ne reste que 3 JOURS à lappel de candidatures !

Aux projections libérantes de la Casa Obscura, vendredi le 21 février 2020, 20h30 :

Spécial 50 ans du projectionniste !

TROIS POMMES À CÔTÉ DU SOMMEIL
de Jacques Leduc
fiction, 1988, couleur, 96 min., Québec
avec : Normand Chouinard, Paule Baillargeon, Hubert Reeves, Josée Chaboillez, Paule Marier, Frédérique Collin, etc.

** projection en VHS parce qu'on n'a pas d'autre copie et qu'on veut vraiment le présenter **

Prix L.-E. Ouimet-Molson du meilleur long métrage québécois (AQCC), Rendez-vous du cinéma québécois 1989

► En présence de Jacques Leduc et... du projectionniste

---

Une journée comme les autres sauf pour cet homme qui a quarante ans aujourd'hui. Cet anniversaire crucial l'amène à réfléchir sur sa vie, ses amours... Il y a eu Madeleine, avec qui il a vécu les années tumultueuses du «Québec libre». Et Pascale qui l'aimait sans rien lui demander en retour. Puis Nicole qu'il n'a jamais réussi à comprendre. Un film où il est question de l'amour et du «désamour», de la natalité et de la mort, de l'esprit et de la matière, du cœur qui aime et du corps qui vieillit.

---

« "Trois pommes à côté du sommeil", film au titre poétique énigmatique mais peu accrocheur commercialement, pourrait bien être le film-bilan de Jacques Leduc : une sorte de programme filmographique de son œuvre, tant s'y retrouvent la méthode et la morale du cinéaste.

Bilan, c'est bien ce qu'entreprend le personnage principal, Lui, interprété par Normand Chouinard, à l'occasion de son quarantième anniversaire, le jour de la Saint-Valentin. Tranche d'une vie, chronique d'une journée dans la vie d'un homme (souvenons-nous ici de la série "Chronique de la vie quotidienne"), le film ne présente pas comme un miroir critique dans lequel quelqu'un né au moment du "baby boom" pourrait se retrouver, même si on peut l'affilier à "Charade chinoise", dont il offrirait la face chaleureuse, moins univoque et déceptive. C'est plutôt un tableau impressionniste de la quotidienneté d'une personne sans feu ni lieu (tout ce qui appartient à Lui se retrouve dans le coffre d'une voiture). Un tableau qui est en fait un collage poétique (comme le titre) et qui établit des correspondances, une harmonie globale entre le présent et le passé, l'Histoire et le quotidien, les hommes et les femmes; entre le ciel et la terre; entre les images et les sons, entre les mots et la musique. Mais l'harmonie ne signe pas ici la réconciliation. Il y aura toujours dichotomie.

UNE FICTION ÉCLATÉE

Le film repose — mais on peut retrouver cette construction partout dans l'œuvre de Jacques Leduc — sur la coexistence de deux choses, distinctes, dans le plan ou dans la séquence, qu'il s'agit de faire coïncider. Soit l'intercalation d'images du passé dans le présent : tout le film est construit sur des réminiscences, des souvenirs de Lui, durant une journée. Soit la rencontre, qui peut être un face-à-face autant qu'un huis clos, entre deux personnes, généralement un homme et une femme; Lui avec Madeleine (Paule Baillargeon), ou avec Nicole (Josée Chaboillez), ou avec Pascale (Paule Marier); c'est également les rencontres avec Hubert Reeves, figure patriarcale, de sage, presque de Dieu : le scientifique parle du mouvement du Monde, de la vitesse des étoiles et de la circulation des atomes, en quelque sorte de la Création, somme d'équilibre et de paix à laquelle pourrait aspirer Lui, dont toute la vie est l'addition de fragments discordants, qui ne s'emboîtent pas.

Soit aussi la juxtaposition de sons et d'images, de paroles et de bruits, expression formelle tout aussi vitale que la mise en scène, support dramatique et mouvement parallèle de la fiction. La bande sonore acquiert une importance primordiale tant elle est chargée ici de faire circuler les affects et les émotions; elle est à elle seule une diégèse complète; son montage donne la possibilité qu'existe l'histoire de Lui; la bande-son permet que la bande-image puisse aller de soi : la polyphonie avec la polysémie. On peut parler de véritable composition musicale. Saluons ici le travail flamboyant de Claude Beaugrand.

Faire coïncider, c'est tenter la réconciliation, et c'est ce que, durant vingt-quatre heures, tente le protagoniste principal: se réconcilier avec les trois femmes aimées, qui seraient les trois pommes du titre (voir entretien). Ce titre est d'ailleurs à lire comme une chaîne métonymique: de [la pomme] d'Adam (sans nom, Lui c'est l'Homme) à la pomme de discorde (ses discussions avec les femmes sont sujets de dissensions et de divisions).

Réconcilier, trouver un équilibre, un chez-soi par exemple; Lui cherche un appartement, le plus près de celui de son enfance (tentative encore ici de faire coller le présent avec le passé). Trouver un enseignement qui explique et justifie; ainsi en est-il de la parole de Hubert Reeves, image du père, de père paisiblement présent, qui établit les filiations et désigne les origines. Père dont l'absence ferait cruellement défaut dans la société québécoise selon les dires des sociologues. Ce père qu'aurait pu être René Lévesque comme l'a dit si bien Victor-Lévy Beaulieu dans une interview au Devoir (7 janvier 89) et auquel Lui et Madeleine vont rendre hommage à l'occasion de sa mort. On retrouve ici la méthode de Leduc : se servir d'une situation, d'un fait réel et l'intégrer à la fiction (voir "Le dernier glacier"). Ce René Lévesque donc qui a marqué durant vingt-cinq ans la vie québécoise, années qui recouvrent celles de Lui et de Madeleine (cette dernière demeure encore une militante). Trouver également sa voix, ce qui expliquerait (peut-être) la présence de la voix polonaise.

UN REGARD MORAL

On sait que pour Lui le bilan ne doit pas être tragique, déchirant. Être vide, vidé, il demande aux choses d'advenir — comme on laisse arriver les images de la mémoire, images arborescentes, rizomatiques. Entre deux décisions, entre deux femmes, Lui n'est plus là pour personne. Sa présence doit donc passer par l'incroyable et luxuriant entrelacement des images et des sons qui lui donnera son opacité. Ces images et ces sons, multiples, nouent tous les liens, créent les correspondances et les équivalences. Ils sont presque le sujet du film.

Mais c'est la parole qui embraye chaque séquence. Il s'agit d'une phrase voire d'un mot, répétés de la scène précédente, pour que cette boule d'images et de sons se dévide. Comme un fil tiré d'une pièce de vêtement en laine, tout vient : personnages, dialogue, couleurs, musique, paysage, mouvements... Tout trouve son autonomie, sa place naturelle — comme un morceau dans un puzzle. Puzzle est un mot qui convient parfaitement à cette fiction éclatée qu'il faut voir plus d'une fois pour en comprendre toute la richesse et la complexité.

Cet agencement formel serré, solide, adopte le fonctionnement de la mémoire : une avalanche d'impressions qui traversent l'esprit du protagoniste. Il crée l'espace rassurant de Lui, enclave pour se protéger de ses contradictions. Lieu narcissique. Leduc a joué avec ces impressions comme à un coup de dés, sans jamais les rendre gratuites. Ce traitement cinématographique (flashes-back, associations sonores, etc.) n'a rien à voir avec l'expérimentation-pour-l’expérimentation et ne paraît pas caduc. La circulation des images et des sons est la matière même du film. Mais ce qui lui donne sa vitesse, son mouvement est un regard moral, un regard affectueux et généreux qui laisse les choses exister, qui donne à leur chaos un ordre, à leur hasard sa logique irréductible. Jacques Leduc confirme ici qu'il est un maître ès forme incontesté.

Avec "Trois pommes à côté du sommeil", le travail du réalisateur de "On est loin du soleil" atteint une réelle perfection, une maturité souveraine. Magnifique bilan qui ne pouvait être entrepris que par un de nos cinéastes les plus libres, qui, assez curieusement, sauf pour "Chantal en vrac", n'a jamais obtenu de prix. Il n'y a plus qu'à souhaiter que les spectateurs accueillent cette liberté comme un fruit mûr tombant naturellement de l'arbre, comme un cadeau — et que des jurys en reconnaissent la valeur. »

- André Roy, 24 images, no. 42, printemps 1989

---

À venir :

28 février et 6 mars : relâche pendant les Rendez-vous du cinéma québécois
... Voir plusVoir moins

Aux projections libérantes de la Casa Obscura, vendredi le 21 février 2020, 20h30 : Spécial 50 ans du projectionniste ! TROIS POMMES À CÔTÉ DU SOMMEIL de Jacques Leduc fiction, 1988, couleur, 96 min., Québec avec : Normand Chouinard, Paule Baillargeon, Hubert Reeves, Josée Chaboillez, Paule Marier, Frédérique Collin, etc. ** projection en VHS parce quon na pas dautre copie et quon veut vraiment le présenter ** Prix L.-E. Ouimet-Molson du meilleur long métrage québécois (AQCC), Rendez-vous du cinéma québécois 1989 ► En présence de Jacques Leduc et... du projectionniste --- Une journée comme les autres sauf pour cet homme qui a quarante ans aujourdhui. Cet anniversaire crucial lamène à réfléchir sur sa vie, ses amours... Il y a eu Madeleine, avec qui il a vécu les années tumultueuses du «Québec libre». Et Pascale qui laimait sans rien lui demander en retour. Puis Nicole quil na jamais réussi à comprendre. Un film où il est question de lamour et du «désamour», de la natalité et de la mort, de lesprit et de la matière, du cœur qui aime et du corps qui vieillit. --- « Trois pommes à côté du sommeil, film au titre poétique énigmatique mais peu accrocheur commercialement, pourrait bien être le film-bilan de Jacques Leduc : une sorte de programme filmographique de son œuvre, tant sy retrouvent la méthode et la morale du cinéaste. Bilan, cest bien ce quentreprend le personnage principal, Lui, interprété par Normand Chouinard, à loccasion de son quarantième anniversaire, le jour de la Saint-Valentin. Tranche dune vie, chronique dune journée dans la vie dun homme (souvenons-nous ici de la série Chronique de la vie quotidienne), le film ne présente pas comme un miroir critique dans lequel quelquun né au moment du baby boom pourrait se retrouver, même si on peut laffilier à Charade chinoise, dont il offrirait la face chaleureuse, moins univoque et déceptive. Cest plutôt un tableau impressionniste de la quotidienneté dune personne sans feu ni lieu (tout ce qui appartient à Lui se retrouve dans le coffre dune voiture). Un tableau qui est en fait un collage poétique (comme le titre) et qui établit des correspondances, une harmonie globale entre le présent et le passé, lHistoire et le quotidien, les hommes et les femmes; entre le ciel et la terre; entre les images et les sons, entre les mots et la musique. Mais lharmonie ne signe pas ici la réconciliation. Il y aura toujours dichotomie. UNE FICTION ÉCLATÉE Le film repose — mais on peut retrouver cette construction partout dans lœuvre de Jacques Leduc — sur la coexistence de deux choses, distinctes, dans le plan ou dans la séquence, quil sagit de faire coïncider. Soit lintercalation dimages du passé dans le présent : tout le film est construit sur des réminiscences, des souvenirs de Lui, durant une journée. Soit la rencontre, qui peut être un face-à-face autant quun huis clos, entre deux personnes, généralement un homme et une femme; Lui avec Madeleine (Paule Baillargeon), ou avec Nicole (Josée Chaboillez), ou avec Pascale (Paule Marier); cest également les rencontres avec Hubert Reeves, figure patriarcale, de sage, presque de Dieu : le scientifique parle du mouvement du Monde, de la vitesse des étoiles et de la circulation des atomes, en quelque sorte de la Création, somme déquilibre et de paix à laquelle pourrait aspirer Lui, dont toute la vie est laddition de fragments discordants, qui ne semboîtent pas. Soit aussi la juxtaposition de sons et dimages, de paroles et de bruits, expression formelle tout aussi vitale que la mise en scène, support dramatique et mouvement parallèle de la fiction. La bande sonore acquiert une importance primordiale tant elle est chargée ici de faire circuler les affects et les émotions; elle est à elle seule une diégèse complète; son montage donne la possibilité quexiste lhistoire de Lui; la bande-son permet que la bande-image puisse aller de soi : la polyphonie avec la polysémie. On peut parler de véritable composition musicale. Saluons ici le travail flamboyant de Claude Beaugrand. Faire coïncider, cest tenter la réconciliation, et cest ce que, durant vingt-quatre heures, tente le protagoniste principal: se réconcilier avec les trois femmes aimées, qui seraient les trois pommes du titre (voir entretien). Ce titre est dailleurs à lire comme une chaîne métonymique: de [la pomme] dAdam (sans nom, Lui cest lHomme) à la pomme de discorde (ses discussions avec les femmes sont sujets de dissensions et de divisions). Réconcilier, trouver un équilibre, un chez-soi par exemple; Lui cherche un appartement, le plus près de celui de son enfance (tentative encore ici de faire coller le présent avec le passé). Trouver un enseignement qui explique et justifie; ainsi en est-il de la parole de Hubert Reeves, image du père, de père paisiblement présent, qui établit les filiations et désigne les origines. Père dont labsence ferait cruellement défaut dans la société québécoise selon les dires des sociologues. Ce père quaurait pu être René Lévesque comme la dit si bien Victor-Lévy Beaulieu dans une interview au Devoir (7 janvier 89) et auquel Lui et Madeleine vont rendre hommage à loccasion de sa mort. On retrouve ici la méthode de Leduc : se servir dune situation, dun fait réel et lintégrer à la fiction (voir Le dernier glacier). Ce René Lévesque donc qui a marqué durant vingt-cinq ans la vie québécoise, années qui recouvrent celles de Lui et de Madeleine (cette dernière demeure encore une militante). Trouver également sa voix, ce qui expliquerait (peut-être) la présence de la voix polonaise. UN REGARD MORAL On sait que pour Lui le bilan ne doit pas être tragique, déchirant. Être vide, vidé, il demande aux choses dadvenir — comme on laisse arriver les images de la mémoire, images arborescentes, rizomatiques. Entre deux décisions, entre deux femmes, Lui nest plus là pour personne. Sa présence doit donc passer par lincroyable et luxuriant entrelacement des images et des sons qui lui donnera son opacité. Ces images et ces sons, multiples, nouent tous les liens, créent les correspondances et les équivalences. Ils sont presque le sujet du film. Mais cest la parole qui embraye chaque séquence. Il sagit dune phrase voire dun mot, répétés de la scène précédente, pour que cette boule dimages et de sons se dévide. Comme un fil tiré dune pièce de vêtement en laine, tout vient : personnages, dialogue, couleurs, musique, paysage, mouvements... Tout trouve son autonomie, sa place naturelle — comme un morceau dans un puzzle. Puzzle est un mot qui convient parfaitement à cette fiction éclatée quil faut voir plus dune fois pour en comprendre toute la richesse et la complexité. Cet agencement formel serré, solide, adopte le fonctionnement de la mémoire : une avalanche dimpressions qui traversent lesprit du protagoniste. Il crée lespace rassurant de Lui, enclave pour se protéger de ses contradictions. Lieu narcissique. Leduc a joué avec ces impressions comme à un coup de dés, sans jamais les rendre gratuites. Ce traitement cinématographique (flashes-back, associations sonores, etc.) na rien à voir avec lexpérimentation-pour-l’expérimentation et ne paraît pas caduc. La circulation des images et des sons est la matière même du film. Mais ce qui lui donne sa vitesse, son mouvement est un regard moral, un regard affectueux et généreux qui laisse les choses exister, qui donne à leur chaos un ordre, à leur hasard sa logique irréductible. Jacques Leduc confirme ici quil est un maître ès forme incontesté. Avec Trois pommes à côté du sommeil, le travail du réalisateur de On est loin du soleil atteint une réelle perfection, une maturité souveraine. Magnifique bilan qui ne pouvait être entrepris que par un de nos cinéastes les plus libres, qui, assez curieusement, sauf pour Chantal en vrac, na jamais obtenu de prix. Il ny a plus quà souhaiter que les spectateurs accueillent cette liberté comme un fruit mûr tombant naturellement de larbre, comme un cadeau — et que des jurys en reconnaissent la valeur. » - André Roy, 24 images, no. 42, printemps 1989 --- À venir : 28 février et 6 mars : relâche pendant les Rendez-vous du cinéma québécois

Le magnifique UNE GRANDE FILLE (BEANPOLE) prend l'affiche demain en version originale russe avec sous-titres français !
/
Louve d'Or au Festival du nouveau cinéma - FNC
Représentant officiel de la Russie aux Oscars 2020 ✅
Choix de la critique à The New York Times
Prix de la mise en scène-Un certain regard, au Festival de Cannes
Certifié "fresh" sur Rotten Tomatoes
.
Billets → bit.ly/37MfYoq
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Le vidéo démontre une belle chimie entre deux femmes!

Le magnifique UNE GRANDE FILLE (BEANPOLE) prend l'affiche demain en version originale russe avec sous-titres français ou anglais !
/
Louve d'Or au Festival du nouveau cinéma - FNC 2019 ✅
Représentant officiel de la Russie aux Oscars 2020 ✅
Choix de la critique à The New York Times
Prix de la mise en scène-Un certain regard, au Festival de Cannes 2019 ✅
Certifié "fresh" sur Rotten Tomatoes
|
The amazing BEANPOLE is coming out tomorrow in its original Russian version with French or English subtitles!
/
Louve d'Or at the 2019 FNC ✅
Russia's official Oscar submission ✅
New York Times Critic's Pick ✅
Best Director at Cannes Un Certain Regard ✅
Certified Fresh on Rotten Tomatoes
.
Billets / tickets → bit.ly/32bM63y
... Voir plusVoir moins

13 heures

Cinéma Moderne

1945. La Deuxième Guerre mondiale a ravagé Léningrad. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Iya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie.

🏆Louve d'Or au Festival du nouveau cinéma - FNC
🏆 Représentant officiel de la Russie aux Oscars 2020

À l'affiche au Cinéma Moderne à partir de demain le 21 février à 18h30. Pour plus d'infos et pour acheter vos billets: bit.ly/2V76ZLF
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Etienne Lee-Gravel

Karine Bédard

Emile Mercille Brunelle

Martin Hamel

Rachel Goulet il a l'air pas mal ! 😊

Audrey Beauregard Portelance

View more comments

14 heures

Cinéma du Parc

Le magnifique BEANPOLE prend l'affiche demain en version originale russe avec sous-titres anglais !
/
Louve d'Or au Festival du nouveau cinéma - FNC 2019 ✅
Représentant officiel de la Russie aux Oscars 2020 ✅
Choix de la critique à The New York Times
Prix de la mise en scène-Un certain regard, au Festival de Cannes 2019 ✅
Certifié "fresh" sur Rotten Tomatoes
|
The amazing BEANPOLE is coming out tomorrow in its original Russian version with English subtitles!
/
Louve d'Or at the 2019 FNC ✅
Russia's official Oscar submission ✅
New York Times Critic's Pick ✅
Best Director at Cannes Un Certain Regard ✅
Certified Fresh on Rotten Tomatoes
.
Billets / tickets → bit.ly/2Pc9gS0
.
#beanpole #kantemirbalagov
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Et Louve d'or au FNC 2019, Cinéma du Parc 😉

👁On est fier d’annoncer la sélection de deux films en compétition officielle à REGARD - Festival international du court métrage au Saguenay qui aura lieu du 11 au 15 mars 2020.
.
🎉L'équipe F3M sera présente pour prendre part aux festivités.
.
.

👉LA CHAMBRE de Sami Mermer & Houman Zolfaghari
19 min, fiction, Canada, 2019

Au milieu de la douleur de l’exil, des blessures vives des guerres et de la solitude de l’échec, deux hommes, deux étrangers, se retrouvent face-à-face quelque part dans une petite chambre. L’espace d’un moment, leurs exils se superposent. Et l’amour humain pur surgit, leur donnant enfin le courage, pour l’un d’arriver, et pour l’autre de partir.
.
.

👉LE FRÈRE de Jérémie Battaglia
28 min., documentaire, Canada, 2019

Atteint d’une maladie lui faisant perdre l’usage de son corps, Kaïs est réveillé chaque matin par un membre différent de sa famille. Le corps figé, il se rêve la nuit héros de son manga préféré avec ses frères, Fehd le bodybuilder et Zaïd le ninja.
... Voir plusVoir moins

👁On est fier d’annoncer la sélection de deux films en compétition officielle à REGARD - Festival international du court métrage au Saguenay qui aura lieu du 11 au 15 mars 2020. . 🎉Léquipe F3M sera présente pour prendre part aux festivités. . . 👉LA CHAMBRE de Sami Mermer & Houman Zolfaghari 19 min, fiction, Canada, 2019 Au milieu de la douleur de l’exil, des blessures vives des guerres et de la solitude de l’échec, deux hommes, deux étrangers, se retrouvent face-à-face quelque part dans une petite chambre. L’espace d’un moment, leurs exils se superposent. Et l’amour humain pur surgit, leur donnant enfin le courage, pour l’un d’arriver, et pour l’autre de partir. . . 👉LE FRÈRE de Jérémie Battaglia 28 min., documentaire, Canada, 2019 Atteint d’une maladie lui faisant perdre l’usage de son corps, Kaïs est réveillé chaque matin par un membre différent de sa famille. Le corps figé, il se rêve la nuit héros de son manga préféré avec ses frères, Fehd le bodybuilder et Zaïd le ninja.

Comment on Facebook

Est-ce que vous participez à un événement/table ronde en particulier ?

Jean-Pierre Mocky, libre moqueur : Noir comme le souvenir en 35mm | Jean-Pierre Mocky, à 21h

Voyez ce soir Jane Birkin, Sabine Azéma et Jean-François Stévenin dans ce charmant polar qu'Edouard Waintrop, de Libération avait qualifié de « noir et bien corsé » (quel Mocky ne l'est pas...)

Oh, et oui... il s'agit bien de la même Jane B. qui sera à Montréal en mars 😉
... Voir plusVoir moins

⭐ NOUVEAUTÉ ⭐
Forcés de fuir leur Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique. Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France. Alors que le Championnat de France commence, la menace d’expulsion se fait pressante et Fahim n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : être Champion de France.
FAHIM (STF), dès le vendredi 21 février!
Horaires → bit.ly/2SYSbfn
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Émouvant et touchant!

Jean René et Ani Mauger ça vous tente?;)

Rétrospective Pat Collins : programme double, à 18h30

Le programmateur et professeur Jerry White (University of Saskatchewan) propose un cycle consacré au cinéaste irlandais Pat Collins. Soyez des nôtres ce soir pour :

🎥Oileán Thoraí (2002)
🎥Tim Robinson : Connemara (2011)
... Voir plusVoir moins

20 heures

Les Films Opale

Avez-vous hâte de retrouver Gérard Depardieu et Isabelle Nanty dans Fahim, le dernier film de Pierre-François Martin-Laval inspiré d'une histoire vraie bouleversante?💫
Au cinéma, dès demain!
Une sortie familiale parfaite pour la semaine de relâche. 🎬🍿
... Voir plusVoir moins

Avez-vous hâte de retrouver Gérard Depardieu et Isabelle Nanty dans Fahim, le dernier film de Pierre-François Martin-Laval inspiré dune histoire vraie bouleversante?💫 Au cinéma, dès demain! Une sortie familiale parfaite pour la semaine de relâche. 🎬🍿Image attachment

1 jour

Fantasia International Film Festival

Ce soir, la famille Fantasia est en deuil de José Mojica Marins.
Figure emblématique du Brésil et l'une des voix les plus inspirées du cinéma de genre, le célèbre "Coffin Joe" nous a honoré de sa présence à deux reprises, et nous avons eu la chance de lui remettre un prix pour l'ensemble de sa carrière en 2009.

"Mojica's films are radical lightning bolts of urgency whose collective glow will continue to influence and astonish generations to come." – Mitch DavisTonight, the Fantasia family is mourning José Mojica Marins.
A true icon, and one of the most inspired voices of genre cinema, Brazil's renowned "boogeyman" has graced us with his presence twice, and we had the honour of presenting him with a Lifetime Achievement Award in 2009.
🎩 Hats off to Coffin Joe!

"Mojica's films are radical lightning bolts of urgency whose collective glow will continue to influence and astonish generations to come." – Mitch Davis
... Voir plusVoir moins

Ce soir, la famille Fantasia est en deuil de José Mojica Marins. Figure emblématique du Brésil et lune des voix les plus inspirées du cinéma de genre, le célèbre Coffin Joe nous a honoré de sa présence à deux reprises, et nous avons eu la chance de lui remettre un prix pour lensemble de sa carrière en 2009. Mojicas films are radical lightning bolts of urgency whose collective glow will continue to influence and astonish generations to come. – Mitch Davis

«UNE FEMME, MA MÈRE» à l'affiche pour une 4ème semaine au cinéma ! À la Cinémathèque québécoise.
Merci à tous d’avoir fait du film un tel succès. Continuez de passer le mot !
vendredi 21 février, 16 h
samedi 22 février, 17 h 30 - en présence de Claude Demers
mardi 25 février, 16 h
... Voir plusVoir moins

«UNE FEMME, MA MÈRE» à laffiche pour une 4ème semaine au cinéma ! À la Cinémathèque québécoise. Merci à tous d’avoir fait du film un tel succès. Continuez de passer le mot ! vendredi 21 février, 16 h samedi 22 février, 17 h 30 - en présence de Claude Demers mardi 25 février, 16 h

Comment on Facebook

C'est une grande expérience cinématographique

🙌🙌

Bravo Claude! C'est fantastique!

Pour une 4e semaine! Ça c'est fort! Bravo !

Félicitations! 👍🎬

Bravo!

Beaucoup apprécié ce film touchant fait à partir de chutes de films de l’ONF. Un tour de force, ni plus ni moins.

On y va ? Bénédicte Parmentier 🙂

J'ai aimé ce film.

😯

Yeah!

View more comments

CONFIRMÉ ⭐️
Après bien des demandes de votre part, le très attendu documentaire Fantastic Fungi a enfin une date de sortie ! Il sera présenté au Cinéma du Parc dès le 24 avril !
... Voir plusVoir moins

CONFIRMÉ ⭐️ Après bien des demandes de votre part, le très attendu documentaire Fantastic Fungi a enfin une date de sortie ! Il sera présenté au Cinéma du Parc dès le 24 avril !

Comment on Facebook

Raphaelle Ainsley-Vincent, deuxième rendez-vous cinématographique! (!!!)

Willyam St-Jean

Jeremy Martin

Myriam Cossette Simard Aude Lachapelle Emmanuel Borja On y va un Dimush. Toute la Funky.

Daphnée Parra Genest

Alexandre

Orestes Elias Paz

Doug Conover

Robin Batty Ryan McGregor Jess Houston Katrina Cote-King Hunter Brek we're going and I'm using that pun for the rest of my life

Alex Ragoussis

Hattori Hanzō

Vincent Lacharité-Laframboise !!!!

Merlin Caron

Laurence Landry Giovanni Dubuc Camille Busic

Paul! 😮

Camille Marcoux

Krystel Bertrand j’ai pensé à toi! 🍄

Frédérik Lec ☺️

Hana Materne

Megan Kay

MUST. SEE. THIS.

Damarice Fftz

Martin Barnak !

Gabriel Michaud 🍄

Myce Lium 😉 🍄

View more comments

2 jours

RIDM

[ 📌 À VOS AGENDAS ]
La programmation de la 24e édition du Festival Regard est lançée ! 🎉

Et on y retrouve pleins de courts et moyens métrages documentaires, dont plusieurs des #RIDM2019 !

Pour découvrir toute la programmation, c'est par ici 👇festivalregard.com/films/recherche
... Voir plusVoir moins

«Le jeu d'acteur, c'est 50% d'expérience personnelle et 50% de talent», explique Rémy Girard à Xavier Rivard-Désy. Retrouvez-les dans Le Club Vinland, en salle le 17 avril!

Le comédien livre encore de précieux conseils à son jeune partenaire de jeu 🙏
... Voir plusVoir moins

2 jours

Travelling

Festival Regard vient de dévoiler la programmation complète de sa 24e édition se tenant du 11 au 15 mars 2020.

Au cœur de cette programmation de 🔥, on y retrouve plusieurs titres distribués par Travelling dont quelques nouveautés qui se sont ajoutées dernièrement à notre catalogue:
📍 AIMÉ de Fanny Mallette *NOUVEAUTÉ*
📍 JARVIK d'Émilie Mannering
📍 Je finirai en prison - I'LL END UP IN JAIL d'Alexandre Dostie
📍 KING LAJOIE de Joannie Lafrenière
📍 Landgraves de Jean-François Leblanc *NOUVEAUTÉ*
📍 Mélopée / Plainsong d'Alexis Fortier Gauthier
📍 PAOLA MAKES A WISH de Zhannat Alshanova *NOUVEAUTÉ*
📍 UNE FOIS LA POUSSIÈRE RETOMBÉE d'Hervé Demers *NOUVEAUTÉ*

👏👏 BRAVO à toutes et à tous et RENDEZ-VOUS au Saguenay!
... Voir plusVoir moins

La programmation du Festival Regard est finalement annoncée et nous sommes trop heureux d'enfin pouvoir vous dévoiler deux de nos nouveaux films, qui y seront présentés en première mondiale :
🎂 CAKE DAY de Phillip Thomas
❄️ QUAND ELLE TOMBE de Romain Dumont et Antoine Ryan

Mais c'est pas tout! On a aussi bien trop hâte d'y présenter :

☔ CELLE QUI PORTE LA PLUIE de Marianne Métivier et
🇺🇦 GOODBYE GOLOVIN de Mathieu Grimard, qui feront un tour au Saguenay tout juste après leur première internationale à la Berlinale - Berlin International Film Festival

🏴‍☠️ RECRUE de Pier-Philippe Chevigny, après son séjour marqué au TIFF et au Festival du nouveau cinéma - FNC

🍸 PRE-DRINK de Marc-Antoine Lemire qui y fera son retour québécois après sa tournée plus qu'impressionnante à travers le monde depuis déjà 3 ans !
... Voir plusVoir moins

La programmation du Festival Regard est finalement annoncée et nous sommes trop heureux denfin pouvoir vous dévoiler deux de nos nouveaux films, qui y seront présentés en première mondiale : 🎂 CAKE DAY de Phillip Thomas ❄️ QUAND ELLE TOMBE de Romain Dumont et Antoine Ryan Mais cest pas tout! On a aussi bien trop hâte dy présenter : ☔ CELLE QUI PORTE LA PLUIE de Marianne Métivier et 🇺🇦 GOODBYE GOLOVIN de Mathieu Grimard, qui feront un tour au Saguenay tout juste après leur première internationale à la Berlinale - Berlin International Film Festival 🏴‍☠️ RECRUE de Pier-Philippe Chevigny, après son séjour marqué au TIFF et au Festival du nouveau cinéma - FNC 🍸 PRE-DRINK de Marc-Antoine Lemire qui y fera son retour québécois après sa tournée plus quimpressionnante à travers le monde depuis déjà 3 ans !

Presque interdit par les censeurs soviétiques, qui ont pris huit ans à approuver le scénario, COME AND SEE (1985) d'Elem Klimov est très probablement le film anti-guerre le plus viscéral et inoubliable jamais réalisé.

📽️ Venez le voir en sublime 2K le 28 février ou le 8 mars au Cinéma Moderne! → M : les Maudits # 16 - Come and See de Elem Klimov

Co-présenté par #FantasiaFest et introduit par notre programmatrice et hôtesse du Talkshow, Justine Peres Smith.
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Carlos Mao ?

Kiril Shmidov Kevin Jagernauth

im there

Garrus Vakarian

so where will the feb 28th showing be,,i cant make out how its written

View more comments

2 jours

Cinéma sous les étoiles

Oyé, on cherche des bénévoles pour s'impliquer dans la 2e édition de Ciné Vert, notre festival de films sur l'environnement et la transition écologique ! Merci de passer le mot. 😃🔎À LA RECHERCHE DE BÉNÉVOLES🔎
Faites partie de l'expérience Ciné Vert!🌿
Vous vous intéressez au cinéma documentaire et à l’environnement ? Tâches diversifiées , ambiance agréable, et accès aux projections+activités!
⌨️👉 info@cinevert.org
... Voir plusVoir moins

Oyé, on cherche des bénévoles pour simpliquer dans la 2e édition de Ciné Vert, notre festival de films sur lenvironnement et la transition écologique ! Merci de passer le mot. 😃

Le Festival Regard a dévoilé sa programmation ce matin et nous sommes ravis d'annoncer que SDR - le film et CHSLD en font partie. 🥳

On en profite pour vous dévoiler l'affiche du film de François Delisle, CHSLD, qui sera présenté en première mondiale. 😇

#REGARD24
... Voir plusVoir moins

Le Festival Regard a dévoilé sa programmation ce matin et nous sommes ravis dannoncer que SDR - le film et CHSLD en font partie. 🥳 On en profite pour vous dévoiler laffiche du film de François Delisle, CHSLD, qui sera présenté en première mondiale. 😇 #Regard24Image attachment

Comment on Facebook

L’affiche de CHSLD 👌🏻 CC : Paul Landriau

Wow! Mercredi soir, BEN HUR (1925) en Cine-Concert! Piano, violon, percussions et clarinet.
www.facebook.com/events/180835336628539/
Wednesday night, see the incredible lavish spectacle of the silent version of BEN HUR with live musicians!
... Voir plusVoir moins

Un des plus grands plaisirs cinématographiques est de rire devant une comédie, de concert avec une salle pleine de cinéphiles. Plus de 75 ans plus tard, L’IMPOSSIBLE M. BÉBÉ demeure un des films les plus drôles de tous les temps et trouve toujours son public, même parmi les néophytes. Copie 35mm!

www.facebook.com/events/1445126868997299/

The most fun you can have at the movies is laughing along to a great comedy with a room full of fellow cinephiles. Over 75 years later, BRINGING UP BABY is considered one of the funniest films of all time and still has modern audiences rolling in the aisles. 35mm print!
... Voir plusVoir moins

Un des plus grands plaisirs cinématographiques est de rire devant une comédie, de concert avec une salle pleine de cinéphiles. Plus de 75 ans plus tard, L’IMPOSSIBLE M. BÉBÉ demeure un des films les plus drôles de tous les temps et trouve toujours son public, même parmi les néophytes. Copie 35mm! https://www.facebook.com/events/1445126868997299/ The most fun you can have at the movies is laughing along to a great comedy with a room full of fellow cinephiles. Over 75 years later, BRINGING UP BABY is considered one of the funniest films of all time and still has modern audiences rolling in the aisles. 35mm print!

3 jours

Filmoption International

KUESSIPAN 3 fois nommé aux Prix Écrans canadiensDouglas et Yamie Grégoire, Myriam Verreault et Naomi Fontaine sont finalistes

Montréal, le 18 février 2020 - Max Films Média et Filmoption International sont fières de souligner que Kuessipan réalisé par Myriam Verreault est cité trois fois comme finaliste aux Prix Écrans canadiens dans les catégories de meilleur rôle de soutien masculin pour Douglas Grégoire, meilleur rôle de soutien féminin pour Yamie Grégoire et meilleur scénario adapté pour Myriam Verreault et Naomi Fontaine

KUESSIPAN vient d’être primé en France où il a obtenu le Prix spécial du Jury du 37e Festival international du premier film d’Annonay. De plus, le film est sélectionné en compétition officielle au Festival international du film d’Aubagne où Louis-Jean Cormier, compositeur, est en lice pour le prix de la meilleure musique originale. Les droits de distribution du film pour la France ont été acquis par LIGNE 7.

Rappelons qu’après avoir été présenté au TIFF à Toronto dans la section « Discovery », Kuessipan a remporté le Prix du meilleur film au Festival de cinéma de la ville de Québec, ainsi que les Prix du meilleur film canadien à Windsor, Moncton et Baie-Comeau successivement. Il a aussi obtenu les Mentions spéciales du jury au Festival international du film francophone de Namur, à Göteborg et à Vancouver.En ce début d'année 2020, il amorce une tournée internationale avec ses sélections au Festival international du film de Tromso en Norvège, au Festival du film de Santa Barbara en Californie ainsi qu'à Schermi d’Amore en Italie. Kuessipan sera présenté aux RVQC le 29 février lors d’une « Nuit Kuessipan ». Sorti en salle au Québec le 4 octobre dernier, le DVD du film sera disponible le 3 mars prochain.

Kuessipan, inspiré de l'œuvre de Naomi Fontaine, a été tourné dans la communauté innue de Uashat Mak Mani-Utenam, ainsi qu’à Sept-Îles. Les rôles principaux sont interprétés par deux jeunes Innues de Uashat, Sharon Fontaine-Ishpatao et Yamie Grégoire. La distribution comprend également Étienne Galloy, Cédrick Ambroise, Caroline Vachon, Mike Innu Papu McKenzie, Douglas Grégoire, Anniss Desterres et Brigitte Poupart.

Myriam Verreault a grandi en banlieue de Québec. Après des études en journalisme, histoire et cinéma, elle s'est fait connaître avec À l'ouest de Pluton, un long métrage acclamé par la critique qui a été présenté dans plus de 50 festivals à travers le monde. En 2011, elle a réalisé le webdoc Ma tribu c'est ma vie pour l'ONF. Myriam a commencé le travail de recherches et d'écriture pour Kuessipanen 2012, en collaboration avec Naomi Fontaine, et y a consacré 5 ans au cours desquels elle a effectué plusieurs voyages d'immersion dans la communauté innue. Myriam réalise présentement des épisodes de 5e Rang, une série télé de Radio-Canada.

KUESSIPAN, une production de Félize Frappier (Max Films Média), est distribué au Canada par Filmoption International. Les ventes à l’étranger sont assurées par Be For Film (Bruxelles). Les droits de distribution du film pour la France ont été acquis par LIGNE 7.
... Voir plusVoir moins

KUESSIPAN 3 fois nommé aux Prix Écrans canadiens